Elle Emballe

9 avril 2018

Marie-Émilie est la première rencontre que j'ai faite grâce à mon blog. J'espère qu'il y en aura tout plein d'autres aussi enrichissantes !


Je trouve son initiative simple et for-mi-da-ble, j'espère qu'elle en inspirera plus d'un.

Merci à elle d'avoir accepté de répondre à mes moult questions, et d'avoir été si disponible et réactive !
 

-Bonjour Marie-Émilie, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?


Bonjour, j’ai 42 ans, j’ai deux enfants, je vis en Touraine et je suis Conseiller de santé spécialisée en Médecine Traditionnelle Chinoise


-Peux-tu nous parler de ton projet, comment celui-ci t'est-il venu à l'idée?


J’étais dans le zéro déchet depuis plusieurs années, j’ai voulu aller plus loin dans la démarche. J’avais envie d’un projet de création sans déchet et sans acheter de matériaux emballés (neufs ou bruts)... Seulement utiliser des choses qui existaient déjà.


-Elle Emballe, y-a-t-il une histoire derrière le nom de ta marque ?


Pas du tout. Je voulais un nom qui représente ce que je fais et donc l'objet que je propose. Et puis il y a le double sens avec l'intérêt, " je suis emballée par le concept".


-Toutes tes pièces ont la même forme, peux-tu nous en dire un peu plus à ce sujet?


C’est une technique de pliage traditionnelle japonaise « azuma bukuro ». J’aime sa sobriété et sa simplicité, deux critères primordiaux pour moi.


-Tes tissus sont issus de seconde main, comment les récupères-tu, d'où proviennent-ils?


Je les achète sur internet ou sur des brocantes, à des couturières qui arrêtent leur activité. Il arrive qu’on m’en offre également.


-Connaît-on l'histoire de chaque tissu quand on achète sur ta boutique?


Oui j’essaye d’être la plus précise possible sur leur vie précédente quand je la connais ! Drap d’enfant ancien, tissu de confection de prêt à porter….


-Quel rapport as-tu avec le zéro déchet, comment fais-tu pour les limiter ?


J’ai voulu être "zéro déchet" en un temps record mais il y a des choses qui n’ont pas fonctionnées chez moi. Il faut s’approprier la démarche à 100% et puis prendre du recul sur ce qui est possible dans son cadre de vie. Je suis plus à l’aise avec la seconde main avec laquelle je m’équipe dans tous les domaines, depuis bientôt quatorze ans.


-Tu as deux enfants, comment leur transmets-tu ton amour pour la planète?


Je crois qu'on est le meilleur exemple et de véritables modèles pour nos enfants donc pour leur transmettre le respect de la nature il faut leur montrer les bons gestes.


-Dans ton quotidien, ton métier, quels gestes mets-tu en place pour sensibiliser ton entourage ?


Dans mon quotidien, mon entourage connaît bien mes habitudes, a beaucoup de respect et donc fait très attention. Quand il y a un cadeau avec emballage je fais gentiment la remarque.


Dans mon métier malheureusement je suis tenue de respecter la loi et des règles d'hygiène donc je recycle mes aiguilles et les draps d'examen jetables, mais mes patients repartent avec pour s'en servir comme essuie-tout.


Je pense prochainement demander aux habitués de venir avec une serviette éponge.

 


-Peut-on te joindre si nous possédons une pièce qui pourrait t’être utile ?


Oui bien sûr j’ai un compte Instagram sur lequel on peut me joindre sans problème.

 


-Pourra-t-on prochainement voir de nouvelles pièces sur le site ?


J’essaye de faire entrer de nouvelles pièces toutes les semaines. Et je suis très heureuse de les présenter à chaque fois : « regardez tout ce qu’on peut faire avec ce qu’on a déjà. »
 

© 2018 by Graine & Regain                                                                                                                                                                                                   Logo Alexane REIBELL